Centrale Panafricaine
Centrale Panafricaine
. Reflexion sur la coupe du monde de football

. Recherches africaines et sida

. Aprés le passage du Dr Cheick M. Diarra au Cameroun(2ième partie)

. Existe t - il une philosophie africaine ?

. Le poids des modernités

. Conseils pratiques aux examens officiels

. Réflexion sur le commerce équitable

. Sur la journée internationale de l'enseignant

. Football africain:plaidoyer pour un entraîneur (1ère partie)

. Biographie(1) CHEIKH ANTA DIOP (lu pour vous)

. Biographie (2) CHEIKH ANTA DIOP (Lu pour vous)

. Cameroun: Des élèves en transes

. Performance

Examens Officiels:Remarques et Suggestions

. Questions sur l'Afrique et l'africanité

. Prophéties

. Contact

. A propos de l'affaire de l'Arche de zoé

. Orientation scolaire

. Discours colonial

Après le passage du Dr CHEICK MODIBO Diarra au Cameroun (1ere partie)

Bevues Mathématiques

En Afrique,un viellard qui meurt est ...

. Football africain: De la C.A.N. 2008

. Jugement Hissène Habré (Archive)

. L'Enseignant et la craie

. Etablir un projet de création d'entreprise(Archive)

Plan de paix au Burundi (Archive)

De l'Apprentissage Des Mathématiques

Réflexion sur L'Excision de la femme(Archive)

Incroyable,mais vrai (Excécutif Américain)

L' Homme et le chiffre

Opération " Brosse à dents en sac"

A quoi servent les Mathematiques.

Quelques Chercheurs Scientifiques Africains de renom

Mieux connaître l'Afrique et l'Africanité

Sur le Triangle des Bermudes

Après le tour de France 2008

De la Bonne Gouvernance en Afrique

Le Président LEVY MWANAWASSA et la "Chiffrologie"

Le PEA48 et la Liste Blanche Camerounaise

Lettres Ouvertes à Trois Ministres

Réflexion sur la discipline scolaire

Cours Préliminaire de Physiques

Projets d'émission radio

Livre d'or

De la situation au Zimbabwe

Soutenir la Centrale P.R.S.

L'Afrique et Barack OBAMA

Jugement HISSENE HABRE:2ième partie

. Accueil

. Sur la journée internationale de l'enseignant

CENTRALE  PANAFRICAINE

DE RECHERCHES

SCIENTIFIQUES ET

CULTURELLES (C.P.R.S.)

-s/c BP : 3583 DOUALA-CAMEROUN

-CEL: 00(237) 987 74 59

-Email: kombernar@yahoo.fr

            

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                     REFLEXION  SUR

 

       LA  JOURNEE  INTERNATIONALE

 

                     DE  L’ENSEIGNANT

 

 

                                                 Par  KOM  Bernard

 

                                            - Enseignant de Mathématiques

                                            - Chercheur Indépendant

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Edition revue et augmentée                                                           05 octobre 2006  

 

                                                                                                                                                   

Depuis quelques années, le 05 octobre est communément appelé "fête des enseignants". Pour certains, c’est la  "Journée Internationale de l’Enseignant", tandis que d’autres préfèrent la dénomination de "Journée Internationale de l’Enseignement". Cette différenciation dans l’expression traduit les visions multiples des uns et les autres vis-à-vis du sens de cette journée.

Si d’un côté c’est l’aspect festif de l’évènement qui retient l’attention d’une catégorie de personnes, alors de l’autre c’est l’aspect cognitif qui mobilise une autre catégorie, étant donné que chaque année il y a un thème national ou international à débattre.

 

Mais, il se trouve depuis quelques années qu’il y a une quasi-répétition des thèmes de réflexion .Par exemple,

2001 : ‘’l’enseignant, garant d’une éducation de qualité, à l’ère des nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC) et de la mondialisation.’’

 

2004 : ‘’Un enseignant roi a métier de foi dans une école de qualité.’’

 

2005 : ‘’Un enseignant de qualité pour un enseignement de qualité’’

.

2006 : ‘’Un enseignant de qualité pour un enseignement de qualité.’’

 

D’un coup et bien spontanément, la raison amène l’observateur pédagogique à se poser des questions. Est-ce consciemment que les autorités éducatives choisissent de répéter les thèmes?  Si oui, dans quel objectif profond cette répétition ?

L’on est également en droit de se demander si cela ne traduirait pas un manque d’inspiration, même  si la question paraît insolite. Serait-ce aussi une interpellation des autorités éducatives à l’endroit de suggestions pouvant provenir de la base ?

Si tel est le cas, nombreux sont naturellement les thèmes d’ordre didactique ou éducatif, dont les analyses pourraient probablement éclairer les communautés éducatives .

En voici quelque uns :

 

1.      Les châtiments corporels à l’école

-         Est-ce une atteinte aux droits de l’enfant ?

-         Est-ce vraiment violence ?

-         Ces châtiments ont-ils fait leur preuve d’efficacité ?

-         Le rejet des châtiments corporels pour des méthodes dites douces garanti t-il la discipline souhaitée ?

-         Quel  état de la discipline dans le milieu scolaire, selon le choix de l’une ou l’autre option ? Faire  une étude comparative.

-         S’agirait-il plutôt de réguler, de domestiquer ou de normaliser les  châtiments corporels à l’école ?

 

2.      La place du livret scolaire dans le système éducatif actuel.

-         Quel crédit accorder au contenu d’un livret scolaire dans  l’enseignement actuel ?

-         Le problème de la falsification des livrets par certains établissements scolaires avant les examens.

-         La manutention des livrets après les délibérations.

-         La feuille-livret serait-elle plus pratique que le livret lui-même ?

-          

 

3.        Les délibérations aux examens officiels.

-         De la légitimité des « points en plus » attribués au élèves avant délibération.

-         De la redistribution des frais de vacations des membres absents, dans  un jury de délibération.

-         Les perspectives, les avantages et les inconvénients d’une délibération informatisée.

 

4.        Des avantages internes de service pour les enseignants.

-         Le recrutement d’un élève parrainé  par l’enseignant doit-il être automatique au titre d’avantage interne de service ?

-         Devrait-on légiférer sur les avantages internes des enseignants ?

-         La notion de paquet minimum comme soutien à un salaire dérisoire.

 

5.        Les forces et faiblesses du système éducatif camerounais.

6.        Les forces et faiblesses du système éducatif français.

7.        Les forces et faiblesses du système éducatif anglais.

8.        Les forces et faiblesses du système éducatif américain.

-         Quels en sont les avantages ?

-         Quels en sont les problèmes et les perspectives?

 

9.        La suspension en vue du probatoire au Cameroun

-         Impact pédagogique pour les élèves, les professeurs et la classe de terminale.

-         Impact sur les revenus financiers de l’enseignant en période d’examen

 

10.    Les avantages et les inconvénients d’une adhésion au syndicalisme enseignant.

-         L’adhésion à un syndicat reste t-elle une rébellion contre l’employeur, un refus de coopérer ?

-         Quelles garanties réelles offre le syndicalisme à l’enseignant, contre un état policier, par exemple ?

 

11.    Les possibilités d’une harmonie entre les syndicats enseignants et l’état.

 

12.    Les élèves qui composent le  BEPC en classe de 4ème : pour ou contre ?

-         Faut-il légitimer cela ?

-         Faut-il proscrire la chose plutôt ?

-         Et s’il était question de normaliser la chose, pourquoi pas ?

 

13.    Les élèves qui composent le probatoire en classe de 2nde : pour ou contre ?

14.    Et si l’on transférait le BEPC en classe de 2nde. ?

15.  Y a t-il un meilleur système éducatif ?

16.  Une étude comparative des systèmes éducatifs  francophones et anglophones dans le monde.

17.  Les forces et faiblesses du système des unités de valeurs et modules utilisés dans certaines  facultés universitaires.

18.  Quel  degré d’intégration des Technologies de l’Information et de la Communication dans l’enseignement à l’heure actuelle ?

19.  Des mesures de relèvement de niveau dans l’enseignement, pour une classe ou un élève faible .

20.  Des cours de relèvement de niveau.

21.   La rétrogradation d’un élève très faible, est-ce une solution ?

22.  L’intégration des jeunes bacheliers en milieux universitaires.

 

Voilà énumérés quelques thèmes de réflexion, dans le but d’inspirer tout simplement les communautés éducatives, que ce soit en périodes du 05 octobre ou en d’autres circonstances. Cela pourrait intégrer davantage le côté pensant des choses, et partant, établir une conscience accrue de la responsabilité éducative chez les uns et les autres.

 

 



Tous droits réservés