Centrale Panafricaine
Centrale Panafricaine
. Reflexion sur la coupe du monde de football

. Recherches africaines et sida

. Aprés le passage du Dr Cheick M. Diarra au Cameroun(2ième partie)

. Existe t - il une philosophie africaine ?

. Le poids des modernités

. Conseils pratiques aux examens officiels

. Réflexion sur le commerce équitable

. Sur la journée internationale de l'enseignant

. Football africain:plaidoyer pour un entraîneur (1ère partie)

. Biographie(1) CHEIKH ANTA DIOP (lu pour vous)

. Biographie (2) CHEIKH ANTA DIOP (Lu pour vous)

. Cameroun: Des élèves en transes

. Performance

Examens Officiels:Remarques et Suggestions

. Questions sur l'Afrique et l'africanité

. Prophéties

. Contact

. A propos de l'affaire de l'Arche de zoé

. Orientation scolaire

. Discours colonial

Après le passage du Dr CHEICK MODIBO Diarra au Cameroun (1ere partie)

Bevues Mathématiques

En Afrique,un viellard qui meurt est ...

. Football africain: De la C.A.N. 2008

. Jugement Hissène Habré (Archive)

. L'Enseignant et la craie

. Etablir un projet de création d'entreprise(Archive)

Plan de paix au Burundi (Archive)

De l'Apprentissage Des Mathématiques

Réflexion sur L'Excision de la femme(Archive)

Incroyable,mais vrai (Excécutif Américain)

L' Homme et le chiffre

Opération " Brosse à dents en sac"

A quoi servent les Mathematiques.

Quelques Chercheurs Scientifiques Africains de renom

Mieux connaître l'Afrique et l'Africanité

Sur le Triangle des Bermudes

Après le tour de France 2008

De la Bonne Gouvernance en Afrique

Le Président LEVY MWANAWASSA et la "Chiffrologie"

Le PEA48 et la Liste Blanche Camerounaise

Lettres Ouvertes à Trois Ministres

Réflexion sur la discipline scolaire

Cours Préliminaire de Physiques

Projets d'émission radio

Livre d'or

De la situation au Zimbabwe

Soutenir la Centrale P.R.S.

L'Afrique et Barack OBAMA

Jugement HISSENE HABRE:2ième partie

. Accueil

. Discours colonial

EXTRAIT DE MESSAGE DU MINISTRE DES COLONIES

 

MONSIEUR RENQUIN EN 1920

 

ADRESSÉ  AUX  MISSIONNAIRES

 

 

 

 

 

 

Révérends pères et chers compatriotes, soyez les bienvenus dans notre seconde patrie le Congo belge.

 

La tâche que vous êtes conviés à y accomplir est très délicate et demande beaucoup de tacts

v     Prêtres, vous venez certes pour évangéliser, mais cette évangélisation doit s’inspirer de notre grand principe : Avant tout les intérêts de la métropole.

 

v     Le but essentiel de votre mission n’est donc point d’apprendre aux noirs à connaître Dieu. Ils le connaissent déjà. Ils parlent et se soumettent à Mangu-zambé ou à Ngalkola, et que sais- je encore ? Ils savent que tuer, voler, coucher avec la femme d’autrui, calomnier, injurier etc.… c’est mauvais.

 

v     Ayons le courage de l’avouer, vous ne venez donc pas leur apprendre ce qu’ils savent déjà. Votre rôle consiste essentiellement à faciliter la tâche aux administrateurs et aux industriels.          C’est donc dire que vous interprétez l’évangile de la façon qui sert le mieux nos intérêts dans cette partie du monde.

Pour ce faire, vous veillerez entre autres à:

 

1.    Désintéresser nos sauvages des richesses matérielles dont regorgent leur sol et leur sous-sol, pour éviter  qu’ils s’y intéressent, qu’ils ne nous fassent une concurrence meurtrière et rêvent un jour à nous déloger. Votre connaissance de l’évangile permet de trouver facilement les textes qui recommandent et font aimer la pauvreté, par exemple:

"Heureux sont les pauvres, car le royaume des cieux est à eux";

"Il est plus difficile à un riche d’entrer au ciel qu’à un chameau d’entrer par le trou d’une aiguille".

 

2.        Les contenir pour éviter qu’ils se révoltent. Les administrateurs et les industriels se verront obligés de temps en temps, pour éviter qu’ils ne se révoltent, de recourir à la violence (injurier, battre.....).

          Il ne faudrait pas que les nègres ripostent et se nourrissent de vengeance. Pour cela, vous leurs enseignerez à tout supporter. Vous commenterez et les inviterez à suivre l’exemple de tous les saints qui ont tendu la deuxième joue, qui ont pardonné les offenseurs, qui ont reçu sans tressaillir les crachats et les injures.

 

3.        Les détacher et leur faire mépriser tout ce qui pourrait leur donner le courage de nous affronter. Je songe ici spécialement à leur nombreux fétiches de guerre qu’ils prétendent les rendre invulnérables surtout que les vieux n’entendent abandonner car il vont  bientôt disparaître.

Votre action doit porter essentiellement sur les jeunes.

 

4.        Insistez particulièrement sur la soumission et l’obéissance aveugle. Cette vertu se pratique mieux lorsqu’il y a absence d’esprit critique. Donc éviter de développer l’esprit critique dans les écoles.

Apprenez à croire et non à raisonner.

Instituez pour eux un système qui fera de vous de bons détectives pour dénoncer tout noir qui a une prise de conscience et qui revendique l’indépendance nationale.

 

5. Enseigner leur une doctrine dont vous ne mettrez pas vous-même  les principes en pratique. Et s’ils vous demandent pourquoi vous comportez-vous contrairement à ce que vous pêchez, répondez leurs que vous les noirs, suivez ce que nous faisons. Et s’ils répliquent en faisant remarquer qu’une foi sans pratique est morte, fâchez vous et répondez: «heureux ceux qui croient sans protester »

 

6. Dites leurs que leurs statues sont l’œuvre de satan. Confisquez-les et allez en remplir nos musées et terrences du vatican.

7. Ne présentez jamais une chaise à un noir qui vient chez vous. Donnez-lui tout au plus une cigarette. Ne l’invitez jamais à dîner même s’il vous tue une poule chaque fois que vous arrivez chez lui.

 

8. Considérez tous les noirs comme des petits enfants que vous devez continuer à tromper même longtemps après  l’indépendance.

Exigez qu’ils vous appellent tous MON PÈRE

 

     9. Criez au communisme et à la persécution quand ils vous demandent de cesser de les tromper et de les exploiter.

 

          Ce sont là chers compatriotes quelques unes des pratiques que vous appliquerez sans faille. Vous en trouverez beaucoup d’autres dans les livres et textes qui vous seront remis à la fin de cette séance.

Le roi attache beaucoup d’importance à votre mission. Aussi a-t-il décidé de faire tout pour la faciliter.

 

          Vous jouirez de la très grande protection des administrateurs. Vous aurez de l’argent pour vos œuvres évangéliques et vos déplacements. Vous recevrez gratuitement des terrains de construction pour leur mise en valeur. Vous pourrez disposer d’une main-d’œuvre (élèves et catéchumènes).

Voila donc révérends pères et chers compatriotes, ce que j’ai été prié de vous faire savoir ce jour.

 

 

 

MAIN  DANS  LA MAIN  POUR  LA  GRANDEUR  DE  NOTRE  PATRIE.

VIVE LE SOUVERAIN  -  VIVE LE ROYAUME

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LES 12 COMMANDEMENTS COLONIAUX

 

Pour ceux qui ne le savent pas ou pour ceux qui émettent des doutes sceptiques quant à la réalité historique de l’entreprise coloniale d’aliénation mentale et de colonisation des esprits ; la plus nocive et la plus difficile à combattre ; voici les 12 commandements coloniaux dont chaque agent colonial, quel que soit son statut, est tenu de faire une application rigoureuse.

 

Article1 :

Ne pas laisser mourir de faim les colonisés sinon ils se révolteront.

Article 2 :

Mais ne pas les engraisser non plus sans quoi ils deviendront  dangereux.

Article 3 :

Éviter de favoriser une économie progressiste en contradiction avec nos objectifs qui sont notre présence incontestable et notre prédominance dans tous les domaines.

Article 4 :

Tout faire pour qu’ils ne s’enrichissent pas.

Article 5 :

Faire d’eux de petits fonctionnaires et de petits  employés afin que l’autorité dans tous les domaines demeure entre nos mains.

Article6 :

Ne jamais les soumettre au traitement unique de peur qu’ils ne se regroupent. Donc, DIVISER SANS CESSE POUR REGNER.

Article7 :

Capituler momentanément et au besoin devant leurs mouvements de mauvaise humeur, leurs revendications, leurs attitudes les plus arrogantes.

Article8: Mais trouver coûte que coûte des mesures apparemment justes, et d’une sévérité exemplaire qui les rappellent à la soumission.

Article9 :

Utiliser la police, la gendarmerie et l’armée chaque fois que le besoin se fait sentir, pour affermir ou raffermir notre présence.

Article10 :

De temps en temps les obliger à réitérer leur déclaration de fidélité et d’indéfectible attachement à la France, à l’occasion des cérémonies (les multiplier) ou des voyages de groupe des associations acquises à notre cause.

Ne pas regarder aux dépenses.

Article11:

A chaque occasion, organiser de grandes manifestations au cours desquelles on entend gratuitement le tam-tam. Faire défiler les soldats et nos matériels militaires pour faire impression.

Article12 :

Avoir soin de décorer leurs élites qui nous sont favorables, et les fonctionnaires qui sont dévoués à notre cause.

Source d’information: Archives coloniales de la sous préfecture de kélo (TANDJILE), TCHAD.

                                              Note:Ceci n'est que de l'histoire.



Tous droits réservés