Centrale Panafricaine
Centrale Panafricaine
. Reflexion sur la coupe du monde de football

. Recherches africaines et sida

. Aprés le passage du Dr Cheick M. Diarra au Cameroun(2ième partie)

. Existe t - il une philosophie africaine ?

. Le poids des modernités

. Conseils pratiques aux examens officiels

. Réflexion sur le commerce équitable

. Sur la journée internationale de l'enseignant

. Football africain:plaidoyer pour un entraîneur (1ère partie)

. Biographie(1) CHEIKH ANTA DIOP (lu pour vous)

. Biographie (2) CHEIKH ANTA DIOP (Lu pour vous)

. Cameroun: Des élèves en transes

. Performance

Examens Officiels:Remarques et Suggestions

. Questions sur l'Afrique et l'africanité

. Prophéties

. Contact

. A propos de l'affaire de l'Arche de zoé

. Orientation scolaire

. Discours colonial

Après le passage du Dr CHEICK MODIBO Diarra au Cameroun (1ere partie)

Bevues Mathématiques

En Afrique,un viellard qui meurt est ...

. Football africain: De la C.A.N. 2008

. Jugement Hissène Habré (Archive)

. L'Enseignant et la craie

. Etablir un projet de création d'entreprise(Archive)

Plan de paix au Burundi (Archive)

De l'Apprentissage Des Mathématiques

Réflexion sur L'Excision de la femme(Archive)

Incroyable,mais vrai (Excécutif Américain)

L' Homme et le chiffre

Opération " Brosse à dents en sac"

A quoi servent les Mathematiques.

Quelques Chercheurs Scientifiques Africains de renom

Mieux connaître l'Afrique et l'Africanité

Sur le Triangle des Bermudes

Après le tour de France 2008

De la Bonne Gouvernance en Afrique

Le Président LEVY MWANAWASSA et la "Chiffrologie"

Le PEA48 et la Liste Blanche Camerounaise

Lettres Ouvertes à Trois Ministres

Réflexion sur la discipline scolaire

Cours Préliminaire de Physiques

Projets d'émission radio

Livre d'or

De la situation au Zimbabwe

Soutenir la Centrale P.R.S.

L'Afrique et Barack OBAMA

Jugement HISSENE HABRE:2ième partie

. Accueil

Partenariat

L' Homme et le chiffre

 

CENTRALE  PANAFRICAINE

DE  RECHERCHES

SCIENTIFIQUES  ET

CULTURELLES (C.P.R.S.)

-B.P.  3583 DOUALA- CAMEROUN

-Cel : 00 237 99 87 74 59

- Email : kombernar@yahoo.fr



L’ HOMME  ET  LE  CHIFFRE

 

Par   KOM  Bernard

Mathématicien

Chercheur Indépendant à Douala -Cameroun

Juin 2006


 


Certaines personnes seraient réellement étonnées de découvrir que d'autres s'interrogent encore à propos du rôle social des Mathématiques. Rien de bien normal, étant donné que la vie est faite de diversités.

Mais, d'un autre côté, cette situation oblige à  écrire continuellement sur les différentes applications des Mathématiques, dans le but de sensibiliser cette catégorie de personnes qui voudraient réellement comprendre tout simplement.

L'une des parties les plus connues des Mathématiques est, sans doute, l'Arithmétique, qui, entre autres, contient elle-même le concept de Numération .Cette Numération qui est de nos jours à la base de la technologie numérique utilisée par l’ordinateur, la radio, la télévision, la photographie, etc., apparaît aussi dans notre vie quotidienne .sous un autre aspect : le nombre.

Pourrait-on vraiment refuser l'influence permanente du chiffre autour de nous ? Les chiffres, à travers les nombres, interviennent de plus en plus dans notre train-train quotidien dans un contexte ou l'autre, de la vie à la mort. Mais comment ?

Toutes les fois qu'un individu vient à la vie, il se voit immédiatement attribué une date et même une heure de naissance. Ces premières informations personnelles sont couramment écrites à l'aide de nombres. Ensuite, vient l'établissement d'un certificat de naissance qui produit un nouveau nombre à l'enfant ainsi déclaré.

Lorsque l'enfant aura entre cinq et dix ans, il pourra acquérir des numéros de chaussures ou de vêtements, en fonction de son physique.

Puis, au voisinage de dix-huit ans,lorsque l'adolescent voudra exprimer sa citoyenneté d'après les lois nationales, il aura un autre nombre personnel à travers sa carte d'identité nationale

Par ailleurs, quand le jeune homme va approcher là majorité, il pourrait avoir certaine possessions matérielles telles que :

-    Une valise, qui possède parfois un nombre d'ouverture,

Un téléphone portable avec son numéro de châssis, ses deux codes 'pin' et 'puk', et son numéro d'appel,

-    Un véhicule, aussi avec deux nombres au moins, celui du châssis, celui d'immatriculation, etc.,

- Un porte monnaie électronique (I-card),

-    Un poste récepteur radio ou télé, un ordinateur multimédia, chaque élément avec ses nombres spécifiques.

Voilà un premier groupe de nombres qui peuvent régir la vie d'un individu aujourd'hui. Ils interfèrent donc avec nos activités quotidiennes, de façon assez virtuelle.

Plutard, notre citoyen majeur va évoluer vers la maturité. Il peut maintenant avoir un numéro d'acte de mariage, les numéros de ses cartes professionnelles et de contribuable. Après qu'il se soit donné un domicile, il sera maître de nouveaux numéros  tels que ceux d'un téléphone fixe, d'un compteur d'eau, de gaz, d'électricité, d'un conditionnement d'air,et éventuellement de la maison occupée, délivré par le service national d'urbanisation.

Et si l'individu a des ambitions de voyage, ou si son job l'y oblige, il aura besoin d'au moins deux autres numéros, l’un pour le passeport et l'autre pour le visa.

 

Pour finir, le terme définitif d'une vie terrestre individuelle est mathématiquement consacré par trois derniers numéros : la date de décès, l'heure de décès et le numéro de l'acte de décès, si l'on exclut les nombres liés aux dates d'enterrement, de neuvaine, de funérailles, de messes de requiem, etc.

La Mathématique, c'est aussi le chiffre. Comme on a pu le constater, beaucoup d'autres nombres auraient pu être mentionnés ici, puisque, par exemple, compter de l'argent, lire l'heure, et ainsi de suite, constituent autant d'usage des nombres.

Ainsi, l'on peut constaté comment chaque individu possède un groupe personnel de nombres qui régissent sa vie. Ce groupe peut être plus petit ou plus grand, dépendamment de la richesse (plusieurs voitures, lignes de téléphones, maisons, etc.) ou de la pauvreté de l'intéressé, ou de son degré d'amour pour le luxe.

Ce précédent constat, suscite ensuite l'idée d'une possible existence d'un code individuel (C.I.) qui peut être établit à partir de chaque groupe de nombres individuels (G.N.I.). L'extraction de ce C.I. à partir du G.N.I. pourrait surtout dépendre de profondes recherches mathématiques guidées par certaines lois préalablement bien définies, de manière à distinguer parfaitement deux personnes distinctes par deux C.I. distincts.

Ce C.I. aurait-il quelque chose à voir avec le nombre de chance souvent calculé en numérologie, sorte de numération appliquée à la spiritualité ?

Finalement, l' interaction entre l'homme et le chiffre est si réelle et permanente tous les jours. Ceci a au moins pour aspect positif de contribuer à l'ordre, à la stabilité, puis à la paix en société. En fait ce serait un grand désordre si plusieurs individus venaient à partager les mêmes numéros dans une certaine région géographique.

Par ailleurs, le chiffre, combiné à la technologie des ordinateurs, donne aujourd'hui à l'Etat un meilleur contrôle du citoyen, même s'il y a la crainte que ce contrôle ne devienne excessif dans le futur.

 

 



Tous droits réservés