Centrale Panafricaine
Centrale Panafricaine
. Reflexion sur la coupe du monde de football

. Recherches africaines et sida

. Aprés le passage du Dr Cheick M. Diarra au Cameroun(2ième partie)

. Existe t - il une philosophie africaine ?

. Le poids des modernités

. Conseils pratiques aux examens officiels

. Réflexion sur le commerce équitable

. Sur la journée internationale de l'enseignant

. Football africain:plaidoyer pour un entraîneur (1ère partie)

. Biographie(1) CHEIKH ANTA DIOP (lu pour vous)

. Biographie (2) CHEIKH ANTA DIOP (Lu pour vous)

. Cameroun: Des élèves en transes

. Performance

Examens Officiels:Remarques et Suggestions

. Questions sur l'Afrique et l'africanité

. Prophéties

. Contact

. A propos de l'affaire de l'Arche de zoé

. Orientation scolaire

. Discours colonial

Après le passage du Dr CHEICK MODIBO Diarra au Cameroun (1ere partie)

Bevues Mathématiques

En Afrique,un viellard qui meurt est ...

. Football africain: De la C.A.N. 2008

. Jugement Hissène Habré (Archive)

. L'Enseignant et la craie

. Etablir un projet de création d'entreprise(Archive)

Plan de paix au Burundi (Archive)

De l'Apprentissage Des Mathématiques

Réflexion sur L'Excision de la femme(Archive)

Incroyable,mais vrai (Excécutif Américain)

L' Homme et le chiffre

Opération " Brosse à dents en sac"

A quoi servent les Mathematiques.

Quelques Chercheurs Scientifiques Africains de renom

Mieux connaître l'Afrique et l'Africanité

Sur le Triangle des Bermudes

Après le tour de France 2008

De la Bonne Gouvernance en Afrique

Le Président LEVY MWANAWASSA et la "Chiffrologie"

Le PEA48 et la Liste Blanche Camerounaise

Lettres Ouvertes à Trois Ministres

Réflexion sur la discipline scolaire

Cours Préliminaire de Physiques

Projets d'émission radio

Livre d'or

De la situation au Zimbabwe

Soutenir la Centrale P.R.S.

L'Afrique et Barack OBAMA

Jugement HISSENE HABRE:2ième partie

. Accueil

Partenariat

Opération " Brosse à dents en sac"

CLUB DE RECHERCHE

SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE

DU LYCEE DE MBANGA

S/C B.P : 097

CEL : 00(237) 987 74 59

EMAIL : crstlymbanga@yahoo.com

Cameroun

 

 

 

 

 

 

 

 

OPERATION

 

 

 

 

 

 

 

BROSSE               A           DENTS

 

 

 

 

 

 

EN                      SAC 

 

- MAI 2006-

 

 

 

 

 

 

 

La bonne santé de l'être humain est un souci permanent, un souci individuel ou collectif. L'on sait combien les instances nationales et internationales œuvrent tous les jours en vue d'éradiquer les nombreuses maladies qui minent notre bien -être. Campagnes de sensibilisation contre le VIH/SIDA, de prévention contre la polio, de vulgarisation de la moustiquaire imprégnée etc., sont ainsi autant d'efforts quotidiennement déployés dans ce sens.

Néanmoins, cette liste d'actions forts louables saurait-elle être suffisante, exhaustive, tant les maux susceptibles de nuire à la santé de l'Homme sont quasi innombrables ? Parmi les maladies de la tête et plus particulièrement de la bouche, pourrait-on, entre autres, ignorer le mal de dents ? Ce mal, pour quelques raisons, ne mériterait-il pas un regain d'attention ? Une meilleure mobilisation contre le mal de dent est-elle souhaitable ?

UN PROBLEME DE DENTS

II semblerait, si nos observations ne sont pas maladroites, que le mal de dents connaisse actuellement une expansion quelque peu marquante. Se pourrait-il que ce mal soit progressivement entrain de prendre de l'ampleur, même de façon relative ? En effet, nous, membres du club de recherche scientifique et technique du lycée de Mbanga, avons spontanément pris conscience d'un éventuel problème de dents dans l'environnement social. Serait-ce une erreur d'appréciation, un hasard, un phénomène passager ou localisé, ou alors est-on véritablement en droit de redouter une menace réelle de plus, pour la santé humaine ? Mais quoi qu'il en soit, nous avons noté au quotidien, comme une prévalence accrue du nombre de personnes souffrant de ce mal, y compris celles qui se sont fait arracher une dent au moins, ou qui soient en voie de le faire.

D'un autre côté, une observation   comme la notre reste bien intuitive, et n'a d'emblée aucune valeur objective. Seules des études statistiques répétées, par exemples, pourraient probablement confirmer le fait. Mais, malgré tout, nous n'avons cependant pas hésité à réfléchir sur la (les) cause(s) possible(s) d'une telle situation.

DES CAUSES VARIEES

En général, un mal de dents résulte assez automatiquement d'un mauvais entretien, avec exception faite, par exemple, pour des bébés pouvant l'acquérir bien tôt ( dans de rares cas comme l'attestent certains témoignages), et aussi pour les cas acquis (et c'est peut-être discutable) par hérédité, etc.

Le plus souvent, certains n'ont malheureusement pas de brosse à dents, que ce soit artisanale ou manufacturée, et plus encore, n'en font pas un souci. En fait, qui n'a jamais souffert d'une rage de dent, ou n'a jamais perdu une dent peut ne pas en connaître suffisamment l'importance.

 

 

 

 

 

 

 

 


Au delà des personnes qui se servent simplement de leur index, il y a la frange (et c'est peut-être la plus grande) des personnes possédant une brosse ordinaire, mais qui parfois présentent même inconsciemment une fréquence de brossage bien inférieure à celle des repas.

Combien sont-ils ceux qui se brossent les dents uniquement le matin ou uniquement le soir, ou encore deux fois seulement par jour, et qui aiment bien grignoter à longueur de

Journée ? Le rapport r = Nombre de brossage/Nombre de repas   en devient ainsi bien inférieur à l (un), pourtant l'on sait qu'il doit être de l(un), étant donné qu'en toute rigueur, la bonne santé des dents exige un brossage après chaque repas.

A côté de ce grignotage momentané, qui est certes un choix libre, une autre cause majeure peut être, pour le cas du Cameroun par exemple, le passage d'un système à deux temps à celui de la journée continue. Eh bien comment ? Le repas de midi autrefois prit à la maison, était l'occasion d’un autre brossage. A présent, la journée continue étant, ledit repas a lieu souvent loin de la maison, et donc loin de la brosse à dent. Entre temps, la dent a suffisamment été éprouvée par des débris alimentaires, depuis le matin jusqu'à l'après-midi, au retour du travail. Cette influence possible de la journée continue sur la santé de la dent peut concerner tant les adultes que les jeunes scolaires, qui comme tous les autres ne portent pas forcément leurs brosses à dents sur eux, au-delà de la maison.

UNE SOLUTION PREVENTIVE ?

Certains choisissent, avec plus ou moins de succès, de ne manger qu'à leur domicile, et d'autres de grignoter de temps à autres. Dans ce second cas, afin de respecter la nécessité permanente d'un brossage immédiat après repas, n'est-il pas logique de penser que le port régulier d'une brosse sur soi soit une solution préventive contre la carie ?

Une petite brosse à dents sur soi, en taxi, au service, en manifestations, c'est pratique, comme la capote ou le téléphone portable. Elle ne nuit à personne, ni à vous-même, ni à autrui voilà l'idée générale que le club de Recherche Scientifique et Technique du lycée de MBANGA, en collaboration avec la classe de lèreC, 2OO2-2OO3, a jugé bonne à promouvoir, en lançant le vendredi O9 mai 2OO3 au lycée, l'opération "BROSSE A DENTS EN SAC", comme l'attestent les photos ci-jointes avec leurs slogans.

Pouvoir se brosser les dents ailleurs que dans sa douche ou simplement chez soi, voilà une autre habitude à laquelle l'on pourrait se mettre désormais, et qui bien sûr pourrait tout aussi bien rebuter certains. Mais qu'est-ce donc la culture humaine, sinon parfois des conventions sociales immuables, transmises d'une génération à l'autre ?

Enfin, nous osons penser que la présente réflexion viendra quelque peu susciter un meilleur regard vis-à-vis d'un problème apparent ou réel de la dent, que ce soit dans l'environnement immédiat ou lointain.

 

 

 

 

 

 


Néanmoins, il faut dire que nous ne trouvons pas dans le port permanent de la brosse sûr soi, une garantie absolue contre la carie dentaire, mais simplement, une prévention contre l'éventualité d'une humanité complètement édentée, d'ici le retour du Messie.

Puisse les instances nationales et internationales de la santé comprendre l'opération "Brosse à dents en sac", et contribuer éventuellement à sa diffusion ici ou ailleurs.

Ampliations 



              - O.M.S, Yaoundé.

- Ministre de la Recherche Scientifique et Technique, Yaoundé.

- Ministre de la santé, Yaoundé.

- Presse.

- Intéressés.

 

Visa du Proviseur             Un Coordonnateur                   Le Président

 

KAMAGOU Philippe         KOM  Bernard              NGOME  Martin 



 


 



Tous droits réservés